Fermer

Saint-Martin-des-Lais

Ce n’est qu’au XIVème siècle que la seigneurie bourguignonne de Saint-Martin-des-Lais devient bourbonnaise. Essentiellement tournée vers l’agriculture, le visiteur pourra cependant trouver quelques trésors dans cette commune.

Deux bâtisses présentent des pans de bois : la vignonnerie et la ferme des cornus. Mais ce qui vaut le détour pour le voyageur, c’est un porche de 1742, appelé populairement caquetouère. En effet, les porches de l’église abritent les paroissiens à l’issu de la messe, et l’on peut y caqueter ou jacasser ! L’église proprement dire est reconstruite au XVIIIème siècle et l’on peut admirer un belle porte qui donne sur le cimetière.

A Saint-Martin-des-Lais, on trouve une belle gentilhommière, en forme de U. Elle prend place à la place de l’ancien château primitif dont il ne subsiste rien.

Pour l’anecdote, on peut admirer un chalet dans le gout de ceux construits par Napoléon III à Vichy.