Fermer

Moulins et sa région « De fil en aiguilles »

Couturiers de la danse - CNCSAux passionné(e)s de couture, de broderie, de tissus, Moulins réserve une belle escapade avec la visite de deux musées exceptionnels, l’un, le CNCS, consacré aux costumes de scène, l’autre, le musée de la Visitation, abritant des collections de soieries et de vêtements liturgiques.

Réservez votre week-end “De fil en aiguilles”

L’exposition « Couturiers de la danse » au Centre national du costume de scène vous transporte dans l’univers des grands couturiers qui depuis un siècle ne cessent de sublimer sur scène les créations des chorégraphes. Coco Chanel et les ballets russes, Gianni Versace et Maurice Béjart, Christian Lacroix puis Olivier Rousteing avec le ballet de l’Opéra de Paris, Issey Miyake et William Forsythe. Laissez-vous ensuite surprendre par les richesses des collections textiles du musée de la Visitation où vous admirerez de près des vêtements liturgiques confectionnés dans des soieries des plus grands ateliers lyonnais ou tourangeaux : broderies aux fils d’or, d’argent, dentelles aux points de Bruxelles, de Milan ou d’Alençon.

Féérie des costumes de scène
L’exposition « Couturiers de la danse » réunit 130 œuvres contant une traversée du siècle présenté selon différents thèmes. Le premier, « Formes », s’intéresse au travail des lignes avec des tenues de danse futuristes, des silhouettes hors normes. Le second thème « Seconde Peau », nous plaque au plus près des corps. Collant, transparence : le mouvement est magnifié par le talent de Balmain, Givenchy, Dior, On Aura Tout Vu, Christian Lacroix. Dans le thème « Pas si classique », les couturiers revisitent tutu, pourpoint, corset et même marinière. De Saint Laurent à Jean Paul Gaultier ou Karl Largerfeld le génie se cache dans les détails. Enfin, sur le thème « Matières » la danse se fait complice de l’exceptionnel : matières uniques, novatrices, inédites, en quelque sorte un défilé. Trois salles sont dédiées aux aventures exceptionnelles de Gianni Versace et Maurice Béjart, Issey Miyake et William Forsythe, Daniel Larrieu.

Enfin, au long des salles, vous serez le témoin de l’excellence des ateliers de couture qu’ils soient de l’Opéra de Paris, du Royal Ballet de Londres, des ballets de Monte-Carlo, de la Maison Dior ou Balmain.

De petites mains tellement talentueuses
Le musée de la visitation vous dévoile le travail minutieux des Visitandines qui ont conservé des pièces rares confectionnées dans des soieries précieuses ou encore taillées dans les robes de cour ou d’apparat : plus de 2500 pièces dont plus de 300 vêtements liturgiques. Les visitandines ont brodé sur la plupart des vêtements des motifs floraux ou des scènes figuratives dont la finesse évoque la peinture à l’aiguille. Elles ont également utilisé des techniques très variées de décoration : broderie au petit point, peinture, pyrogravure… Broderies blanches et les dentelles permettent également d’apprécier la diversité des travaux d’aiguille.

Réservez votre week-end “De fil en aiguilles”