Fermer

Maison du Doyenné

Description

La Maison du Doyenné est un hôtel particulier du XVème siècle, connu notamment pour sa façade sur cour.
Pour la découvrir, passez au 26 rue François Péron et adressez-vous à la Librairie Devaux !

Remontez le fil du temps

La maison que nous pouvons admirer aujourd’hui se situe à la place d’un hôtel particulier de 1460 de Jean Chauveau, bourgeois et à son frère Hugues, le gouverneur de l’hôpital Saint-Julien. Le terme de doyenné est postérieur, puisqu’il vient du XVIIIe siècle, époque où 3 doyens de la famille Feydeau y résidaient.
L’édifice actuel aurait été bâti soit par Nicolas Laubigeois, gouverneur général des finances du duc Jean II de Bourbon, soit par un membre de la famille Chauveau4. Selon Achille Allier, l’historien, la maison aurait appartenu aux ducs de Bourbon qui la firent édifier à la même époque que la Collégiale5.
La façade de la rue a été transformée par les travaux de 1768 : les personnages sculptés ont disparu comme les arcades qui devaient s’inscrire dans la continuité de celles du grenier à grains. Le ferronnier Jean-Baptiste Paradis a vécu dans le fameux hôtel particulier au XVIIIème siècle, aussi, c’est à lui que l’on attribue les appuis de fenêtres.

Découvrez la cour intérieure et la façade est

L’édifice de pierre intéressera le visiteur surtout par son côté est, dit alors la façade sur cour. Le corps du bâtiment est composé d’une petite aile en retour et orné de plusieurs éléments décoratifs remarquables.
Par exemple, le bâton sculpté du symbole de « l’arbre sec » que tient la gargouille accolée à cette partie du bâtiment est un motif prisé par les alchimistes de cette fin de période médiévale.
Au centre de cette façade sur cour, la tour d’escalier à pans coupés se termine par une chambre haute. Là, de part et d’autre, un décor de de choux frisés et de l’autre côté, un décor en culs-de-lampe qui représente un centaure.
Sur cette façade, vous l’aurez compris, les motifs flamboyants se mêlent aux personnages.
Enfin, à l’origine, les fenêtres étaient surmontées de frontons triangulaires et de pinacles à crochets.

Entrez dans la Maison du Doyenné

La librairie Devaux occupe le rez-de-chaussée de l’actuelle Maison du Doyenné.
Abimée à la révolution française, une cheminée demeure dans la pièce que vous trouverez à gauche de l’entrée. Lorsqu’elle a été déplacé en 1902, le conservateur du Musée Départemental en a fait une description : « Ornée de fleurs de lys, en relief sur 5 panneaux, que traversait la bande des armes de Louis II de Bourbon : le panneau principal avait également en relief le cerf du duc et des traces de la ceinture de son ordre d’Espérance ». Ces motifs de cerf et cette ceinture d’Espérance rappellent sans aucun doute la devise des ducs de bourbons « D’Espérance mes ailes restent le symbole » et le blason reconnaissable par les mythiques cerfs ailés.

Labels

  • Patrimoine historique
  • Maison

Confort / services

  • Salle d'exposition
  • Parking à proximité
  • Animaux acceptés

Ouverture

  • Toute l'année. Tous les jours.
    Fermé lundi et dimanche.
    Fermetures exceptionnelles les jours fériés.
    De 9h30 à 12h et de 14h30 à 18h30.

Visite

Individuelle

  • Visites individuelles libres en permanence

Groupes

  • Visites groupes libres sur demande

Tarifs

Entrée libre. Sur simple demande auprès de la librairie.

Situation

Coordonnées GPS : 46.567067, 3.332296 Calculer mon itinéraire